#009900

Mandrin, La légende via les poèmes:

Mandrin, durant sa 6ème campagne, sur son cheval gris-pommelé : « Il vint là, le brigand traqué comme une bête Par ceux qu’il désignait à son juste courroux De ces autres obscurs il voulut la conquête Pour dominer sans peur tous ces tyrans jaloux Il en fit son palais et son séjour de fête, S’endormit sous les rocs tapissées de hiboux Semant les écus d’or au son de la trompette Du haut de son balcon sur les gueux à genoux Le soir dans la splendeur de la nuit éternelle Debout, Mandrin songeait à la plainte cruelle Des manants sans espoir condamnés à l’enfer. Et sa bouche jetait au long du précipice Un appel incompris de paix et de justice Pour l’esclave courbé sous la honte et le fer » Emile ROUX-PARASSAC ------------------------------------------------------------------------------------ Voici l’écrit d’Emile ROUX sur Mandrin. Mais qui est donc Emile ROUX? Voir page suivante.
© Cartalba 2014-2018
logo Cartalba
Savoie - montagne du Colombier en hiver
décor site cartalba
Bienvenue sur le site CARTALBA..... Ajoutez-moi à la liste de vos Vendeurs favoris et revenez régulièrement..... Merci de votre confiance........ N° Siret de la boutique: 519 184 386 00026
Logo Paypal du site Cartalba
Mandrin,  capitaine des contrebandiers(5/6)
Isère
Bande défilante du site Cartalba
Bouton "Aller à la page suivante" CPA 38 - carte postale ancienne Isère - Vercors - la Balme - grottes de Mandrin
Vercors - la Balme - grottes de Mandrin
Bouton "Aller à la page précédente"
France
Thèmes

Mandrin, La légende via les poèmes:

Mandrin, durant sa 6ème campagne, sur son cheval gris-pommelé : « Il vint là, le brigand traqué comme une bête Par ceux qu’il désignait à son juste courroux De ces autres obscurs il voulut la conquête Pour dominer sans peur tous ces tyrans jaloux Il en fit son palais et son séjour de fête, S’endormit sous les rocs tapissées de hiboux Semant les écus d’or au son de la trompette Du haut de son balcon sur les gueux à genoux Le soir dans la splendeur de la nuit éternelle Debout, Mandrin songeait à la plainte cruelle Des manants sans espoir condamnés à l’enfer. Et sa bouche jetait au long du précipice Un appel incompris de paix et de justice Pour l’esclave courbé sous la honte et le fer » Emile ROUX-PARASSAC ------------------------------------------------------------------------------------ Voici l’écrit d’Emile ROUX sur Mandrin. Mais qui est donc Emile ROUX? Voir page suivante.
© Cartalba 2014-2018
logo Cartalba
Logo Paypal du site Cartalba
Bouton "Aller à la page suivante"
Vercors - la Balme - grottes de Mandrin
Bouton "Aller à la page précédente"
France
Thème