#009900
© Cartalba 2014-2022
logo Cartalba
Savoie - montagne du Colombier en hiver
décor site cartalba
Bienvenue sur le site CARTALBA..... Ajoutez-moi à la liste de vos Vendeurs favoris et revenez régulièrement..... Merci de votre confiance........ N° Siret de la boutique: 519 184 386 00026
Logo Paypal du site Cartalba
les cartes postales anciennes (4/9)
Savoie

CPA 73 - Les sommets de Savoie sur les cartes postales anciennes

4 grands massifs sculptent le paysage de la Savoie:

Les Bauges:

Laissons le magazine "Alpes Loisirs" nous présenter les Bauges dans l'introduction de l'article "Les Bauges, une île d'altitude". Car ces quelques mots résument parfaitement l'âme de ce territoire: "Dominé par la pointe de l'Arcalod culminant à 2217 mètres d'altitude, le massif des Bauges est une citadelle préservée, sauvage, à l'identité forte entre Savoie et Haute-Savoie. Traditionnellement tourné vers l'élevage laitier, le travail de la vigne et celui du bois, ce parc naturel est aussi un paradis pour randonneurs." L'identité forte, c'est bien ce qui ressort des trop rares cartes anciennes du monde rural des Bauges que l'on peut encore trouver. Rajoutons aussi un paysage façonné par les chartreux qui même si chassés à la révolution, nous ont laissé, via les cartes, leurs monuments. Sans oublier les principaux sommets: la pointe de l'Arcalod (et son ascension), l'Arclusaz (et le courrier des Bauges au col du Frêne) et le Colombier (avec Aillon le Jeune) si présents sur les cartes postales. Mais saviez-vous qu’au moyen âge, seul un sentier muletier reliait Saint-pierre d'Albigny au Col du Frêne. Le minerai de fer en provenance des Hurtières et les marchandises quittant les Bauges transitaient par les cols du Frêne et de la Sciaz entretenus par les Chartreux. Aussi, à la fin du XVIIIème siècle, le Royaume Sarde engageait de grands travaux sur le chemin du Col du Frêne pour en faire un axe principal. Achevé en 1836, il demeure cependant tortueux. Ce qu'en attesta en 1860 un voyageur: "On ne peut descendre sans être pris de vertiges !"

La Chartreuse:

Rendue célèbre par son fameux couvent dont un article de l’Isère en retrace l’histoire.

La Vanoise et Le Beaufortin.

Grâce aux cartes postales anciennes, quel bonheur de retrouver le vieux village de Tignes englouti depuis des décennies sous les eaux du barrage. Il y a ici toute une vie pastorale à redécouvrir...
CPSM 73 - Carte postale semi-moderne de Savoie - Valloire le Grand Galibier CPA 73 - Carte postale ancienne de Savoie - Tignes vue générale CPA 73 - Carte postale ancienne de Savoie - le Mont-Pourri
Bande défilante du site Cartalba
CPA 73 - Carte postale ancienne Savoie - la Grande Casse et le refuge Félix Faure CPA 73 - Carte postale semi-moderne Savoie - Ecole et le Pécloz
Savoie - Valloire le Grand Galibier
Savoie - Tignes vue générale
Savoie - le Mont-Pourri
Savoie - la Grande Casse et le refuge Félix Faure
Savoie - Ecole et le Pécloz
Bien souvent, les sommets des massifs sont ornés de symbols, principalement du symbol de la croix. Arrêtons-nous un instant sur l’histoire d’une des plus célèbres d’entre elles: la Croix du Nivolet.

La Croix du Nivolet

L’origine du mot «Nivolet» vient du latin Nébulatus (Nébuleux) et du Patois Savoyard Niola (nuage). Anciennement, il s'agissait de la croix des Pénitents Noirs située dans un quartier de Chambéry, l'actuel jardin du Verney. Les Pénitents Noirs étaient une confrérie fondée en 1583 par Pompée Catalina (colonel de l'infanterie pontificale à Avignon ) dont la mission était d'accompagner les condamnés à morts et d'assurer leur inhumation, En 1861, suite à une restructuration de la ville de Chambéry et à la création de l'avenue du Comte Vert, il fut décidé sur la demande du prieur de la Confrérie, Louis de Fernex de Montgex, de déplacer la croix et de la réinstaller sur un emplacement visible de toute la Vallée Chambérienne. Ce lieu fut le Mont du Nivolet situé dans le Massif des Bauges et surplombant Chambéry. Cette première croix sommitale fut installée le 15 septembre 1861. Elle était en fer et son envergure était de 3,50m sur un tronc haut de 18m. Elle sera victime de plusieurs drames: - En 1872, la foudre s'abat sur la croix et la détruit dans l’incendie qui en découle. Elle sera refaite en fer blanc (plus résistant). - Le 23 décembre 1909, elle subira un ouragan qui la pliera en deux (voir la CPA) et sera reconstruite en 1911. - En 1944, un attentat; une charge explosive placée contre son soubassement brisa la dalle et la déchaussa du sol. Elle sera reconstruite cette fois en aluminium et posée sur une dalle de béton avec une hauteur de 21m et 9,60m d'envergure. - En 1960, elle est à nouveau endommagée par la foudre et des actes de vandalisme. - En 1989, une nouvelle installation est mise en place en vue des Jeux olympiques d'Albertville de 1992. C’est elle que l’on peut admirer, encore aujourd’hui, depuis Chambéry.
CPA73 - Savoie - Ancienne Croix du Nivolet détruite par un ouragan CPA73 - Savoie - Ancienne Croix du Nivolet détruite par un ouragan CPA 73 - Savoie - Ancienne Croix du Nivolet détruite par un ouragan CPA73 - Savoie - Croix du Nivolet reconstruite en 1911 CPA73 - Savoie - Croix du Nivolet reconstruite en 1911 CPA73 - Savoie - Croix du Nivolet - manifestation aérienne
Savoie - CPA de l’ancienne croix du Nivolet Détruite par un ouragan en 1909
Savoie - CPA de la croix du Nivolet reconstruite en 1911
Bouton "Aller à la page suivante" Bouton "Aller à la page précédente"
France
Thèmes
© Cartalba 2014-2022
logo Cartalba
Logo Paypal du site Cartalba

CPA 73 - Les sommets de Savoie sur les cartes

postales anciennes

4 grands massifs sculptent le paysage de la Savoie:

Les Bauges:

Laissons le magazine "Alpes Loisirs" nous présenter les Bauges dans l'introduction de l'article "Les Bauges, une île d'altitude". Car ces quelques mots résument parfaitement l'âme de ce territoire: "Dominé par la pointe de l'Arcalod culminant à 2217 mètres d'altitude, le massif des Bauges est une citadelle préservée, sauvage, à l'identité forte entre Savoie et Haute-Savoie. Traditionnellement tourné vers l'élevage laitier, le travail de la vigne et celui du bois, ce parc naturel est aussi un paradis pour randonneurs." L'identité forte, c'est bien ce qui ressort des trop rares cartes anciennes du monde rural des Bauges que l'on peut encore trouver. Rajoutons aussi un paysage façonné par les chartreux qui même si chassés à la révolution, nous ont laissé, via les cartes, leurs monuments. Sans oublier les principaux sommets: la pointe de l'Arcalod (et son ascension), l'Arclusaz (et le courrier des Bauges au col du Frêne) et le Colombier (avec Aillon le Jeune) si présents sur les cartes postales. Mais saviez-vous qu’au moyen âge, seul un sentier muletier reliait Saint-pierre d'Albigny au Col du Frêne. Le minerai de fer en provenance des Hurtières et les marchandises quittant les Bauges transitaient par les cols du Frêne et de la Sciaz entretenus par les Chartreux. Aussi, à la fin du XVIIIème siècle, le Royaume Sarde engageait de grands travaux sur le chemin du Col du Frêne pour en faire un axe principal. Achevé en 1836, il demeure cependant tortueux. Ce qu'en attesta en 1860 un voyageur: "On ne peut descendre sans être pris de vertiges !"

La Chartreuse:

Rendue célèbre par son fameux couvent dont un article de l’Isère en retrace l’histoire.

La Vanoise et Le Beaufortin.

Grâce aux cartes postales anciennes, quel bonheur de retrouver le vieux village de Tignes englouti depuis des décennies sous les eaux du barrage. Il y a ici toute une vie pastorale à redécouvrir...
CPSM 73 - Carte postale semi-moderne de Savoie - Valloire le Grand Galibier CPA 73 - Carte postale ancienne de Savoie - Tignes vue générale CPA 73 - Carte postale ancienne de Savoie - le Mont-Pourri CPA 73 - Carte postale semi-moderne Savoie - Ecole et le Pécloz
Savoie - Valloire le Grand Galibier
Savoie - Tignes vue générale
Savoie - le Mont- Pourri
Savoie - la Grande Casse et le refuge Félix Faure
Savoie - Ecole et le Pécloz
Bien souvent, les sommets des massifs sont ornés de symbols, principalement du symbol de la croix. Arrêtons-nous un instant sur l’histoire d’une des plus célèbres d’entre elles: la Croix du Nivolet.

La Croix du Nivolet

L’origine du mot «Nivolet» vient du latin Nébulatus (Nébuleux) et du Patois Savoyard Niola (nuage). Anciennement, il s'agissait de la croix des Pénitents Noirs située dans un quartier de Chambéry, l'actuel jardin du Verney. Les Pénitents Noirs étaient une confrérie fondée en 1583 par Pompée Catalina (colonel de l'infanterie pontificale à Avignon ) dont la mission était d'accompagner les condamnés à morts et d'assurer leur inhumation, En 1861, suite à une restructuration de la ville de Chambéry et à la création de l'avenue du Comte Vert, il fut décidé sur la demande du prieur de la Confrérie, Louis de Fernex de Montgex, de déplacer la croix et de la réinstaller sur un emplacement visible de toute la Vallée Chambérienne. Ce lieu fut le Mont du Nivolet situé dans le Massif des Bauges et surplombant Chambéry. Cette première croix sommitale fut installée le 15 septembre 1861. Elle était en fer et son envergure était de 3,50m sur un tronc haut de 18m. Elle sera victime de plusieurs drames: - En 1872, la foudre s'abat sur la croix et la détruit dans l’incendie qui en découle. Elle sera refaite en fer blanc (plus résistant). - Le 23 décembre 1909, elle subira un ouragan qui la pliera en deux (voir la CPA) et sera reconstruite en 1911. - En 1944, un attentat; une charge explosive placée contre son soubassement brisa la dalle et la déchaussa du sol. Elle sera reconstruite cette fois en aluminium et posée sur une dalle de béton avec une hauteur de 21m et 9,60m d'envergure. - En 1960, elle est à nouveau endommagée par la foudre et des actes de vandalisme. - En 1989, une nouvelle installation est mise en place en vue des Jeux olympiques d'Albertville de 1992. C’est elle que l’on peut admirer, encore aujourd’hui, depuis Chambéry.
CPA73 - Savoie - Ancienne Croix du Nivolet détruite par un ouragan CPA73 - Savoie - Ancienne Croix du Nivolet détruite par un ouragan CPA 73 - Savoie - Ancienne Croix du Nivolet détruite par un ouragan
Savoie - CPA de l’ancienne croix du Nivolet Détruite par un ouragan en 1909
CPA73 - Savoie - Croix du Nivolet reconstruite en 1911 CPA73 - Savoie - Croix du Nivolet reconstruite en 1911 CPA73 - Savoie - Croix du Nivolet - manifestation aérienne
Savoie - CPA de la croix du Nivolet reconstruite en 1911
CPA 73 - Carte postale ancienne Savoie - la Grande Casse et le refuge Félix Faure Bouton "Aller à la page suivante" Bouton "Aller à la page précédente"
France
Thème